mercredi 31 décembre 1997

Bilan année 1997, l'apprentissage

 Je commence la pratique régulière du vélo. Grâce à des bons d'achat pour une étude faite pour le compte de Décathlon Campus, je fais l'acquisition d'un "Cobra 300" bleu. A la surprise de Charlottemon épouse et des enfants je me mets à pratiquer assidument le vélo !
 Au départ, je commence seul dans la campagne environnante et vers le Mont Kemmel. J'emmène mon vélo en vacances à Embrun (Hautes-Alpes), où je fais de bien belles sorties et grimpettes. Puis je parle de ma nouvelle passion à un ami, Yvon Chatiliez et à partir de septembre, je rejoins son petit groupe de vélo (lui, Jacques Lepoutre et Roger Decru) pour des randonnées qui partent du domaine de la Vigne à 9 heures le dimanche matin. Les distances des sorties tournent autour de  de 40 à 70 kilomètres.

En cette première année de cyclotourisme, le bilan est de :

  • 909 kilomètres en 17 sorties
  • Distance moyenne :  53,5 km
  • Distance maximum : 80,0 km
  • Distance minimum : 28,0km

Décembre 1997, 2 sorties et 85 kilomètres

Je sors à deux reprises par temps sec et froid avec Yvon et Roger pour des balades de 40/45 kilomètres.

· Mesen       Dimanche 14 décembre, 42 km

· Mesen       Dimanche 20 décembre, 43 km

dimanche 30 novembre 1997

Novembre 1997, 2 sorties et 89 kilomètres

De retour de vacances dans les hautes-Alope, après un mois sans pratiquer le vélo, c'est la reprise. Le temps est froid, les intempéries sont là, ce ne sont pas les conditions idéales, je ne fais que deux sorties.

· Canal Courtrai     Dimanche 16 novembre, 48 km
 Avec Yvon et Roger Decru. Il y a de la brume et il pleut légèrement.

· Deûlémont           Dimanche 23 novembre, 41 km
 Avec Roger Decru.Il fait froid.

mardi 30 septembre 1997

Septembre 1997, 5 sorties et 325 kilomètres

Je rejoins le petit groupe de mon ami Yvon Chatiliez et commence à apprécier les sorties en compagnie d'autres cyclos. Notre Rendez-vous: le dimanche à 9 heures.
Je fais entre 60 et 75 kilomètres par sorties.

· Kemmel      Jeudi 4 septembre, 61 km
 Thierry m'accompagne pour une sortie vers le Mont Kemmel, à sa surprise il fatigue! Nous faisons une pause dans un café à Dranouter.

· Kemmel Dimanche 7 septembre, 57 km
 Avec Yvon et Roger Decru.

· Mont Noir Dimanche 14 septembre, 67 km
 Je m'en vais seul à l'assaut des Monts de Flandres: Le Mont-Rouge et le Mont-Noir.

· Le canal de la Lys Mardi 16 septembre, 68 km
 Je fais connaissance des berges du canal qui va vers Courtrai. Je fais une pause après 35 km.

· Mont Noir Vendredi 19 septembre, 73 km
 Accompagné de Jacques Lepoutre, nous allons au Mont-Noir. Le retour par  la grand route et Armentières est inintéressant.

dimanche 31 août 1997

Août 1997, 2 sorties et 95 kilomètres

C'est la reprise, deux randonnées

· Kemmel      Dimanche 10 Août, 60 km
 En solo, rien à signaler.

· Deûlémont           Jeudi 28 Août, 34,5 km
 Sur les bords de la Lys, je fais connaissance de l'ennemi N°1 du cycliste: le vent de face.

jeudi 31 juillet 1997

Juillet 1997, 4 sorties et 213 kilomètres

Je pars en vacances à Embrun, Quelques sorties avec mon vélo de route et des sorties VTT avec Jean-Pierre François, Zizou et mon frère Stéphane. C'est beau, c'est haut, ça grimpe!

· Traverses de Saint-Clément         Jeudi 11 juillet, 28 km
 En balcon de la Durance, des vues imprenables sur la vallée et les montagnes environantes, de Mont-Dauphin jusqu'au Lac, le Grand-Morgon,le Mont Guillaume, le Méale et les Aiguilles de Chabrières.

·  Saint-Sauveur (1250m) Jeudi 17 juillet, 30 km
 Une bonne montée au-dessus du petit village de Baratier avec un magnifique panorama sur le Lac.

· Tour du Lac de Serre-Ponçon 20 juillet, - 80 km
 Avec Stéphane Wattinne, un ami. Une découverte de faire le tour de ce lac que je connais si bien. A vélo, c'est tout aussi magnifique, voir plus, on a le temps d'admirer les panoramas extraordinaires et le lac en contrebas.
 Une halte ravitaillement pour déguster une bonne omelette sur les hauteurs du lac. C'est aussi, en plus des belles montées mon premier col dans les Alpes: le Col Lebraut (1110 mètres)
Magnifique randonnée avec de belles grimpettes !

Passage du Col Lebraut, avec au fond :
Les aiguilles de Chabrières et la Tête de l'Hivernet

· Embrun/Ceillac (1640m)         Samedi 26 juillet, 75 km
 Du costaud ! Je pars de 793m. D'abord les traverses de Saint-Clément, puis à Mont-Dauphin, je prends à droite pour Guillestre (990m), avec une belle pente à la sortie, avant de tourner à gauche vers le Queyras. C'est ensuite le défilé du Guil avec ses belles gorges vertigineuses; Je m'arrête à plusieurs reprises pour admirer la beauté du site. Je traverse deux tunnels non éclairés, impressionnant, je n'en mène pas large (le noir, la peur des voitures, la tremblote) !
 Au barrage de la Maison du Roy (1060m), je quitte le Guil pour entamer à droite par une forte pente la montée vers le village de Ceillac distant de 9 km, là,  les choses sérieuses commencent par quelques lacets pentus qui me font grimper "rapidement" à 1300 m, les mouches en profitent pour se coller à moi!, puis, c'est une montée régulière jusqu'à Ceillac (1640m) où j'apprécierai mon bon demi et mon plat de spaghettis.
Après, ce sera le retour vers Embrun avec un gros avantage, ça descend !. Un grand souvenir.

samedi 26 juillet 1997

Embrun - Ceillac (1640m) - Embrun

 Embrun/Ceillac (1640m)         Samedi 26 juillet, 75 km
 Du costaud ! Je pars de 793m. D'abord les traverses de Saint-Clément, puis à Mont-Dauphin, je prends à droite pour Guillestre (990m), avec une belle pente à la sortie, avant de tourner à gauche vers le Queyras. C'est ensuite le défilé du Guil avec ses belles gorges vertigineuses; Je m'arrête à plusieurs reprises pour admirer la beauté du site. Je traverse deux tunnels non éclairés, impressionnant, je n'en mène pas large (le noir, la peur des voitures, la tremblote) !
 Au barrage de la Maison du Roy (1060m), je quitte le Guil pour entamer à droite par une forte pente la montée vers le village de Ceillac distant de 9 km, là,  les choses sérieuses commencent par quelques lacets pentus qui me font grimper "rapidement" à 1300 m, les mouches en profitent pour se coller à moi!, puis, c'est une montée régulière jusqu'à Ceillac (1640m) où j'apprécierai mon bon demi et mon plat de spaghettis.
Après, ce sera le retour vers Embrun avec un gros avantage, ça descend !. Un grand souvenir.
75 km aller et retour

dimanche 20 juillet 1997

Tour du Lac de Serre-Ponçon

 Avec Stéphane Wattinne, un ami. Une découverte de faire le tour de ce lac que je connais si bien. A vélo, c'est tout aussi magnifique, voir plus, on a le temps d'admirer les panoramas extraordinaires et le lac en contrebas.
 Une halte ravitaillement pour déguster une bonne omelette sur les hauteurs du lac. C'est aussi, en plus des belles montées mon premier col dans les Alpes: le Col Lebraut (1110 mètres)
Magnifique randonnée avec de belles grimpettes !    80 km


Passage du Col Lebraut, avec au fond :
Les aiguilles de Chabrières et la Tête de l'Hivernet

dimanche 29 juin 1997

Juin 1997, 2 sorties et 103 kilomètres

Je prends connaissance de mon nouveau vélo: le "Décathlon bleu". Je découvres les Monts de Flandres en vélo, ainsi que les routes derrière chez moi, vers Deûlémont Wervik et les bords de la Lys.
Mes randonnées sont d'une cinquantaine de kilomètres.

· Kemmel      Samedi 28 juin, 56 km
 En solo, ma première randonnée avec mon nouveau vélo.

· Deûlémont           Dimanche 29 juin, 47 km
 En solo, je continue le long de la Lys et termine par Septentrion. Pluie continue.