jeudi 31 juillet 1997

Juillet 1997, 4 sorties et 213 kilomètres

Je pars en vacances à Embrun, Quelques sorties avec mon vélo de route et des sorties VTT avec Jean-Pierre François, Zizou et mon frère Stéphane. C'est beau, c'est haut, ça grimpe!

· Traverses de Saint-Clément         Jeudi 11 juillet, 28 km
 En balcon de la Durance, des vues imprenables sur la vallée et les montagnes environantes, de Mont-Dauphin jusqu'au Lac, le Grand-Morgon,le Mont Guillaume, le Méale et les Aiguilles de Chabrières.

·  Saint-Sauveur (1250m) Jeudi 17 juillet, 30 km
 Une bonne montée au-dessus du petit village de Baratier avec un magnifique panorama sur le Lac.

· Tour du Lac de Serre-Ponçon 20 juillet, - 80 km
 Avec Stéphane Wattinne, un ami. Une découverte de faire le tour de ce lac que je connais si bien. A vélo, c'est tout aussi magnifique, voir plus, on a le temps d'admirer les panoramas extraordinaires et le lac en contrebas.
 Une halte ravitaillement pour déguster une bonne omelette sur les hauteurs du lac. C'est aussi, en plus des belles montées mon premier col dans les Alpes: le Col Lebraut (1110 mètres)
Magnifique randonnée avec de belles grimpettes !

Passage du Col Lebraut, avec au fond :
Les aiguilles de Chabrières et la Tête de l'Hivernet

· Embrun/Ceillac (1640m)         Samedi 26 juillet, 75 km
 Du costaud ! Je pars de 793m. D'abord les traverses de Saint-Clément, puis à Mont-Dauphin, je prends à droite pour Guillestre (990m), avec une belle pente à la sortie, avant de tourner à gauche vers le Queyras. C'est ensuite le défilé du Guil avec ses belles gorges vertigineuses; Je m'arrête à plusieurs reprises pour admirer la beauté du site. Je traverse deux tunnels non éclairés, impressionnant, je n'en mène pas large (le noir, la peur des voitures, la tremblote) !
 Au barrage de la Maison du Roy (1060m), je quitte le Guil pour entamer à droite par une forte pente la montée vers le village de Ceillac distant de 9 km, là,  les choses sérieuses commencent par quelques lacets pentus qui me font grimper "rapidement" à 1300 m, les mouches en profitent pour se coller à moi!, puis, c'est une montée régulière jusqu'à Ceillac (1640m) où j'apprécierai mon bon demi et mon plat de spaghettis.
Après, ce sera le retour vers Embrun avec un gros avantage, ça descend !. Un grand souvenir.

samedi 26 juillet 1997

Embrun - Ceillac (1640m) - Embrun

 Embrun/Ceillac (1640m)         Samedi 26 juillet, 75 km
 Du costaud ! Je pars de 793m. D'abord les traverses de Saint-Clément, puis à Mont-Dauphin, je prends à droite pour Guillestre (990m), avec une belle pente à la sortie, avant de tourner à gauche vers le Queyras. C'est ensuite le défilé du Guil avec ses belles gorges vertigineuses; Je m'arrête à plusieurs reprises pour admirer la beauté du site. Je traverse deux tunnels non éclairés, impressionnant, je n'en mène pas large (le noir, la peur des voitures, la tremblote) !
 Au barrage de la Maison du Roy (1060m), je quitte le Guil pour entamer à droite par une forte pente la montée vers le village de Ceillac distant de 9 km, là,  les choses sérieuses commencent par quelques lacets pentus qui me font grimper "rapidement" à 1300 m, les mouches en profitent pour se coller à moi!, puis, c'est une montée régulière jusqu'à Ceillac (1640m) où j'apprécierai mon bon demi et mon plat de spaghettis.
Après, ce sera le retour vers Embrun avec un gros avantage, ça descend !. Un grand souvenir.
75 km aller et retour

dimanche 20 juillet 1997

Tour du Lac de Serre-Ponçon

 Avec Stéphane Wattinne, un ami. Une découverte de faire le tour de ce lac que je connais si bien. A vélo, c'est tout aussi magnifique, voir plus, on a le temps d'admirer les panoramas extraordinaires et le lac en contrebas.
 Une halte ravitaillement pour déguster une bonne omelette sur les hauteurs du lac. C'est aussi, en plus des belles montées mon premier col dans les Alpes: le Col Lebraut (1110 mètres)
Magnifique randonnée avec de belles grimpettes !    80 km


Passage du Col Lebraut, avec au fond :
Les aiguilles de Chabrières et la Tête de l'Hivernet